Découvrez nos produits sur carrefour.fr earth icon Choisissez votre pays logo enseigne Carrefour

Résultat de ma recherche: résultats

Site international

.com

Site national

La suppression des additifs

La suppression des additifs

Moins d’additifs, c’est plus de sécurité, de qualité et de goût

Carrefour a banni pas moins de 100 additifs de la composition de tous les produits à sa marque fabriqués et conditionnés par ses fournisseurs partenaires. Ou comment concilier la production industrialisée d’une alimentation pour tous, l’exigence de sécurité alimentaire, la qualité nutritionnelle et le goût.

Chez Carrefour, on fait la chasse aux additifs et aux substances controversées depuis une bonne trentaine d’années. Cécile Gillard-Kaplan, directrice qualité alimentaire chez Carrefour, se souvient : « Quand je suis arrivée en 1998 au service qualité de l’entreprise, nous avions déjà un book complet d’additifs interdits. Les fournisseurs avaient d’ailleurs du mal à travailler avec nous ! » Vingt ans plus tard, l’entreprise était parvenue à supprimer 58 additifs des produits à sa marque.

Aujourd’hui, Carrefour, qui confie à ses fournisseurs le soin de fabriquer des produits à sa marque et sélectionne méticuleusement chaque ingrédient et additif entrant dans leur composition, accélère et amplifie ses efforts : pas moins de 100 additifs sont désormais bannis de la formulation de ses recettes. Colorants, antioxydants, conservateurs, agents de texture, etc.

L’objectif de l’entreprise a toujours été d’être leader sur la qualité alimentaire en fabriquant des produits bons, sains et responsables pour le bien-être et la santé des consommateurs

"L’objectif de l’entreprise a toujours été d’être leader sur la qualité alimentaire en fabriquant des produits bons, sains et responsables pour le bien-être et la santé des consommateurs", rappelle Cécile Gillard-Kaplan. Un enjeu clé alors que médias et associations se font régulièrement l’écho de tel ou tel additif accusé de mettre en danger la santé des consommateurs. Et que toutes les études scientifiques ne convergent pas sur le niveau de risque réel pour l’homme de telle ou telle substance…

Une chose cependant est sûre : les consommateurs sont plus que jamais en quête de produits naturels. La liste des ingrédients arrive désormais en tête de leurs préoccupations, alors que la base de données Open Food Facts ou des applications comme Yuka leur permettent facilement de lire les étiquettes, d’identifier les additifs et d’épingler les mauvais produits.

Mais comment faire pour se passer d’additifs ? Certes, ces substances souvent controversées n’ont aucun intérêt nutritionnel, mais, ajoutées aux aliments, elles améliorent le goût, la texture ou la couleur des produits. Elles peuvent également assurer leur conservation. Mais quels sont leurs impacts exactement ? Comment s’y retrouver ? Quelles certitudes peut-on avoir ?

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a établi une liste de 400 additifs autorisés. Sur les étiquettes des produits, ils portent soit un E suivi du code de l’additif, soit le nom en clair de l’additif. Dans les deux cas, le E ou le nom de l’additif est précédé de sa fonction : colorant, conservateur, antioxydant, agent de texture…

Autorisés, certes, mais pas forcément inoffensifs. Un additif peut devenir suspect s’il est associé à un ou plusieurs autres. On parle alors d’effet cocktail. Et certaines substances peuvent, au fil de nouvelles études scientifiques, soulever des inquiétudes.

Qu’en est-il par exemple de l’aspartame ? Cet édulcorant artificiel au fort pouvoir sucrant (E951) est autorisé, mais suspecté de causer des problèmes de santé allant des maux de tête au cancer. Info ou intox ? Dans le doute, Carrefour a préféré le retirer de ses recettes.

Et quid des nanoparticules comme le dioxyde de titane (E171) ? « En 2016, nous avons été alertés par l’association Agir pour l’environnement des dangers de cet additif possiblement cancérigène utilisé pour blanchir ou intensifier la brillance des bonbons et de certaines glaces », raconte Cécile Gillard-Kaplan. La réaction de Carrefour a été immédiate : il a été supprimé.

« Chaque fois, le principe de précaution prévaut, ajoute Séverine Fontaine, directrice qualité alimentaire chez Carrefour. À ce titre, il n’est pas rare que nous anticipions la réglementation. » C’est le cas pour le dioxyde de titane, supprimé chez Carrefour en 2017 et dont le gouvernement demande la suspension pour les produits alimentaires (mais cet additif restera pour l’heure autorisé dans les autres pays d’Europe).

Reste que supprimer un additif n’est pas une mince affaire ! « C’est un travail de longue haleine avec les fournisseurs pour trouver des solutions de substitution, explique Séverine Fontaine. Pour les colorants, il est possible d’utiliser des extraits de jus de fruits, mais dans d’autres cas, nous devons miser sur de nouveaux ingrédients, voire d’autres additifs sans impacts. »

Remplacer des colorants par des extraits de jus de fruits ou de légumes, et retirer purement et simplement le dioxyde de titane, c’est ce qu’a fait Carrefour par exemple pour les « lucioles » Shiny’Acid, un bonbon dont la composition a été modifiée en juin 2017 et qui est désormais encore meilleur.

Cover vidéo

Parmi les additifs très compliqués à remplacer figure le glutamate, présent dans les produits apéritifs. Ou encore les nitrites, que l’on trouve dans le jambon, par exemple. Carrefour travaille actuellement à leur diminution, voire à leur suppression, mais cet agent de conservation, fixateur de couleur et d’arômes, est aussi un agent antimicrobien. Il pourrait donc être dangereux de… s’en passer. Parvenir à concilier la production industrialisée de produits du quotidien, abordables pour tous, l’exigence de sécurité alimentaire, la qualité nutritionnelle et le goût est un long chemin. C’est pourquoi, au-delà de ces 100 additifs bannis, Carrefour travaille actuellement à la suppression ou à la limitation de 31 additifs supplémentaires.

 

 

Retrouvez ici la liste des 100 substances controversées bannies des produits Carrefour.

Le sans additifs
Le sans additifs
Le sans additifs
Le sans additifs
Le sans additifs
Le sans additifs
Le sans additifs
Le sans additifs
Le sans additifs
Slide mobile