Découvrez nos produits sur carrefour.fr earth icon Choisissez votre pays logo enseigne Carrefour

Résultat de ma recherche: résultats

Site international

.com

Site national

Acte 6 Nourrir nos animaux d'élevage sans OGM*

Supprimer les OGM* de nos produits

Supprimer les OGM* des produits Carrefour et de l’alimentation des animaux d’élevage, c’est appliquer le principe de précaution.

Les OGM, c’est quoi au juste ?

Un OGM est un organisme vivant que l’homme a génétiquement modifié. Son génome a été transformé pour lui donner des propriétés différentes, comme le rendre plus résistant à certaines maladies, tolérant à des conditions stressantes (comme le manque d’eau), lui apprendre à se défendre contre des insectes, ou augmenter ses qualités nutritionnelles.

Parmi les principaux aliments concernés par cette pratique figurent des incontournables de nos assiettes, dont le maïs, le soja ou encore le colza.

 

Pourquoi doit-on agir ?

Les OGM menacent la biodiversité en favorisant l’agriculture intensive de quelques variétés de grandes cultures, en augmentant l’utilisation d’herbicides et en réduisant les populations de certains insectes… qui deviennent résistants.

Si les chercheurs manquent de recul, ils craignent des effets négatifs à plus ou moins long terme sur la santé et sur l’environnement.

Aussi, comme le principe de précaution prévaut, l’Europe a sévèrement encadré la culture et la vente d’OGM dès 2001. Or Carrefour avait déjà supprimé les OGM* de ses produits alimentaires depuis 1999, en développant des filières d’approvisionnement avec ses éleveurs partenaires.

Aujourd’hui, 100 % des poulets, poules pondeuses, porcs, veaux, truites, saumons, crevettes et lapins Filière Qualité Carrefour (FQC) sont nourris sans OGM*, ainsi que les poulets, poules pondeuses, dindes et cailles de la marque Carrefour.

Est-ce vraiment si nouveau ?

Ces vingt dernières années, Carrefour a multiplié les initiatives visant à supprimer les OGM de ses produits, devançant souvent le cadre réglementaire. Entre 1996 et 1998, avec l’aide des fabricants, le distributeur a identifié dans la composition de chaque produit de sa marque les ingrédients et les additifs susceptibles de contenir des OGM. Ceux-ci ont ensuite été remplacés par des produits pour lesquels les manipulations génétiques ne sont pas autorisées. Puis, fin 1998, Carrefour a étendu ses engagements « sans OGM* » à l’alimentation animale. En 2010, avec le soutien de plusieurs parties prenantes (dont diverses associations de consommateurs et ONG), Carrefour a étiqueté plus de 300 références commerciales de sa marque issues d’animaux « nourris sans OGM (0,9 %) ».

 

Quel est l’objectif sur la durée ?

Carrefour incite désormais ses partenaires à s’approvisionner avec des protéines végétales françaises, et ce, pour protéger la biodiversité locale. C’est le cas, par exemple, des poules pondeuses et des poulets de la Filière Qualité Carrefour, mais aussi des poulets Reflets de France, nourris aux céréales et au soja français.

Il faut dire que les producteurs ont moins de mal à s’approvisionner en protéines végétales « made in France ». Par exemple, le soja, auparavant massivement importé, redevient une production française. De plus, d’autres protéines végétales sont accessibles en France comme le colza, le lupin, ou encore le pois.

 

 

* : < 0,9 %

Découvrez d'autres actions