Découvrez nos produits sur carrefour.fr earth icon Choisissez votre pays logo enseigne Carrefour

Résultat de ma recherche: résultats

Site international

.com

Site national

Acte 4 Les élevages sans traitements antibiotiques

Supprimer les traitements antibiotiques dans les élevages Filières Qualité Carrefour

Supprimer les traitements antibiotiques, c’est agir pour la santé des animaux et des hommes.

Les antibiotiques, c’est quoi au juste ?

Les antibiotiques sont des molécules naturellement synthétisées par des micro-organismes qui s’attaquent aux bactéries responsables d’infections. C’est à partir de la découverte en 1928 de la pénicilline par Alexander Fleming que les antibiotiques se sont développés, ouvrant la voie à une révolution médicale. Leur efficacité est en effet remarquable, et les antibiotiques ont considérablement fait reculer la mortalité associée aux maladies infectieuses au cours du xxe siècle, comme la tuberculose ou la peste.

 

Pourquoi doit-on agir ?

Les antibiotiques sont victimes de leur succès : leur utilisation massive et répétée en santé humaine et animale se retourne contre eux, car les bactéries développent des résistances de plus en plus fortes, annihilant leurs effets. C’est ce que l’on appelle l’antibiorésistance.

La conséquence ? Une inefficacité partielle ou totale des antibiotiques de dernier recours. Un phénomène inquiétant qui place les médecins et les vétérinaires dans une impasse thérapeutique : mourir des suites d’une infection bégnine pourrait bientôt redevenir une réalité courante, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dès 1992, Carrefour a donc commencé à interdire certains antibiotiques facteurs de croissance dans l’alimentation animale. Depuis 2012, c’est la première enseigne à avoir proposé une filière garantie « sans traitement antibiotique ». Aujourd’hui, Carrefour agit encore en interdisant les traitements antibiotiques dans les élevages (sur tout ou partie de la vie de l’animal) Filières Qualité Carrefour de poulets, poules, porcs, veaux, lapins, saumons et crevettes. Les poulets certifiés vendus en rôtissoire sont également élevés sans traitement antibiotique. Ces filières sont identifiables en rayon par une étiquette sur laquelle est mentionné « élevé sans traitement antibiotique ».

Est-ce vraiment si nouveau ?

Face à l’augmentation de la résistance aux antibiotiques, les instances internationales (Organisation mondiale de la santé, Organisation mondiale de la santé animale, Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) tirent la sonnette d’alarme depuis quelques années déjà, et des mesures plus strictes sur l’utilisation des antibiotiques ont été mises en place.

En 2006, la Commission européenne a ainsi interdit l’utilisation des antibiotiques à visée non curative mais productiviste. Cette pratique reste cependant extrêmement courante aux États-Unis, qui utilisent systématiquement les antibiotiques dans l’alimentation animale comme facteurs de croissance.

En 2011, le ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation a pris à bras-le-corps le problème en lançant le plan national d’action « Écoantibio » : basé sur la sensibilisation des professionnels, il visait une réduction de 25 % sur cinq ans de l’usage des antibiotiques vétérinaires. Les résultats sont au rendez-vous : entre 2011 et 2015, l’exposition aux antibiotiques a diminué de 20 %, relève l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

 

Quel est l’objectif sur la durée ?

Carrefour souhaite accompagner ses partenaires dans leurs efforts de réduction, voire de suppression totale des antibiotiques. C’est un travail collectif long et complexe, impliquant en premier lieu éleveurs, vétérinaires et nutritionnistes. L’objectif est d’étendre cette démarche sur l’ensemble des Filières Qualité Carrefour. Ainsi, de nouvelles filières pourront bientôt garantir qu’elles ont supprimé une partie des antibiotiques pendant la vie d’élevage des animaux. C’est par exemple le cas pour le veau et le porc.

En parallèle, des recherches sont en cours pour améliorer davantage les conditions de vie et le bien-être des animaux, pour éviter qu’ils tombent malades, et pour trouver des solutions thérapeutiques naturelles, sans antibiotiques.

 

2012
1ère filière garantie « sans traitement antibiotique »

Découvrez d'autres actions